dimanche 29 mai 2005

Dans la famille "homme politique", je voudrais la mère.

Après ceci, voici cela:



Oui, j'arrive toujours à marcher dans la rue sans baisser les yeux de honte, pourquoi ?

jeudi 26 mai 2005

Moi à mon Bisounours, je lui fais des bisous..

Hmm, j'aimerais savoir.. Qu'est ce que c'est que cette génération Bisounours là ?
Sisi vous savez, tous ces jeunes de 14-16 ans qui s'envoient des SMS pour se dire: "je te kif ma bel t ma cop praiféré".
Ils s'adorent tous et se le font clairement savoir. Que ce soit par SMS, ou par skyblogs interposés.
Enfin, je sais pas, de mon temps (merde.. on dirait ma mère), on ne se disait jamais des trucs comme ça. Par exemple, mes meilleurs amis au collège m'appelaient Squelletor, Rahan, ou encore Toxico. On se traitait de "mochetés" et de "grosses connes". C'était notre façon à nous de montrer qu'on tenait les uns aux autres mais avec un minimum de fierté. Jamais cela nous serait venu à l'esprit de se dire des mots gentils. Et c'était encore pire avec le sexe opposé.
Alors quand je vois tous ces skyblogs où les ados disent de leurs camarades de classes "kel son tro bel', ça me dépasse.
Enfin, en même temps, c'est vrai qu'elles sont jolies. Là encore, de mon temps (...), à 14 ans, on n'en faisait pas 18. On en faisait même 12 à la limite, avec nos joggings informes, nos polaires, et nos cheveux gras.
Prenons tout à fait au hasard ce skyblog.
Ces jeunes là sont beaux, ils s'aiment et se le disent.
Qu'est-ce qui a bien pu se passer en 10 ans pour que les relations entre ados changent à ce point ?
Je crois que le CSA avait raison.
Tout ça, c'était de la faute à Dragon Ball Z.

jeudi 19 mai 2005

Toutes les phrases qui pouvaient exister au monde

Je m'étais promis de ne jamais en faire.
Mais je ne peux pas résister à ce relais qui est très beau:

1) Que faudrait-il faire pour que vous ne répondiez pas à cette question ?
Certainement qu'on ne me la pose pas.

2) Quel est le meilleur livre que vous n'ayez pas lu ?
Le Da Vinci code.. mouahahah.

3) Quelle phrase n'écrivez vous jamais ?
Impossible j'ai écrit toutes les phrases qui pouvaient exister au monde.

4) Quelle surprise voudriez-vous qu'on vous fasse ?
M'offrir un blouson de moto pour mon anniversaire. Et comme je l'ai dit, c'est plus une surprise, et donc je suis assurée de ne pas l'avoir.

5) De quelle couleur était Henri IV ?
C'était quel pape celui là ?

Et je passe le relais au Refuseur, au docteur Tomorrow, au captain coincoin et à Bidibi Jones.
Hum ? Ces gens là ont arrêté de blogger depuis près de 2 ans ? Et bah c'est bien dommage.

mardi 17 mai 2005

Ce post est fait par qui ?

J’ai du recevoir des dizaines de mails de personnes me conseillant d’écouter les Fatals Picards, rapport à mon amour pour les jeux de mots tout ça.
Et comme je connais le copain d’un copain du frère du meilleur ami d’Ivan des Fatals Picards, j’ai décidé d’aller à son concert (ok, en fait je connais juste Thierry Jullien, le frère jumeau d’Ivan)(par les liens capillaires).
Déjà, j’étais vachement étonnée de voir tout ce monde à l’entrée. Je suis habituée aux concerts de Thierry et ça fait bizarre de voir d’autres têtes que les 6 habitués et les 3 membres de la famille du groupe.
Et après avoir entendu en première partie les Roultaboul et les Banaboo, je me dis que définitivement, tous ces gens ne pouvaient être là que pour les Fatals Picards.
A moins d’aimer très beaucoup le ska et d’être assez fort mentalement pour s’éclater sur une musique qui fait « si t’aimes pas les bonbons, rentre à la maison».
Alors les Fatals picards, déjà, je suis vachement déçue parce qu’ils ont même pas d’accent. Même pas un tréma sur le I, rien. Et croyez moi, en matière d’accent picard, je m’y connais, je ma mère regarde Cauet.
Je suis sûre qu’en vrai, ils sont nés à Neuilly mais comme les Fatals Neuilléens, ça le fait pas, ils ont du trouver autre chose.
Les deux chanteurs du groupe, ce sont les Eric et Ramzy de la Picardie. Y’en a un qui vanne et l’autre qui fait l’imbécile même que ça fait rire tout le monde (ok, on est toute amoureuse de Paul). Et leurs chansons sont remplies de jeux de mots, mes lecteurs ne me trompent donc pas. Je ne me suis pas ennuyée à ce concert où je ne connaissais aucune chanson et j’ai même rigolé. Des fois.
Mais moi j’ai une question : combien d’entre vous leur ont écrit pour leur dire de me lire humm ?

mercredi 4 mai 2005

Une chauve-souris enragée dans ta gueule.

Samedi soir, je suis allée au resto La Passerelle. C'était soirée à thème Contes à table.
Le concept: allumer une bougie pour que le conteur vienne à notre table et nous narre une histoire.
Le père castor urbain quoi.
Bon alors moi, faut savoir que je suis fan des concepts. Encore plus quand ce sont des concepts de merde. J'allume donc immédiatement cette bougie. Un conteur arrive et je lui précise bien qu'on (je dis "on" par principe mais c'était "je") aime les histoires drôles à cette table. Et voilà qu'il se met à raconter une histoire de pénis et de testicules qui grimpent dans un arbre mais que le vagin lui, il sait pas monter aux arbres (une histoire sexiste évidemment) et que comme il fait froid, le pénis qui descend plus vite que les testicules peut vite aller se réfugier dans le vagin et que c'est depuis ce jour là que les testicules ne peuvent pas rentrer dans le vagin .
Voilà.
Vous comprendrez bien que je ne pouvais pas me taire là dessus. L'histoire était nulle, aucun jeu de mot, aucune chute.. Je veux bien être gentille 5 minutes mais faudrait voir à pas trop déconner. J'avais dit "drôle".
Alors je lui ai expliqué avec beaucoup de tact et de calme (qualités que j'ai en temps normal mais qui disparaissent après 2-3 verres) que son histoire n'était pas très drôle et qu'il aurait peut-être du rajouter à la fin "la verge s'marie et eut pas beaucoup d'enfants" ou alors que "la verge est montée sur un chêne et qu'il y avait d'autres glands" (bon ce sont des exemples que j'ai trouvé en 2 secondes hein, son histoire à lui, il a du la travailler pendant des jours).
Mais le conteur a rétorqué qu'ordinairement, il n'avait pas des fans de Bigard comme spectateurs.
Han mais han ! Ce "con"teur invente des histoires sur des bites et des vagins et c'est moi qu'il traîte de fan de Bigard.
J'ai essayé de rallumer la bougie toute la soirée histoire qu'il revienne à table afin de règler nos contes mais un boulet avec qui on mangeait a caché la bougie et a ensuite arraché la mèche.
Finalement, on a fait les contes pour l'addition et on est allé mater Henri le conte à la ferme des célébrités (ça c'est pas vrai mais c'est juste pour montrer que je sais faire des chutes moi bordel).

Ah, si quelqu'un a déjà réussi à rentrer des testicules dans un vagin, qu'il me raconte son expérience par mail. Juste histoire de s'instruire quoi.

Edit: Ok, on vient de m'envoyer une vidéo. C'est bel et bien possible de rentrer des testicules dans un endroit encore plus étroit que le vagin si vous voyez ce que je veux dire.. Je vois le monde différemment depuis ce soir.