Vendredi soir, j'étais dans le noir.
Sisi vous savez le restaurant dont tout le monde parle avec pour concept original de manger dans le noir. Comme j'aime bien les concepts (16ème fois que je le dis ici) et que je n'ai pas froid aux yeux, j'ai décidé de tester ce resto.
Après avoir franchi trois rideaux, notre hôte aveugle, la patiente Suzanna, nous a installé à une table pour quatre dans le noir le plus total. Et là, elle nous a expliqué où se trouvaient nos verres, couverts ainsi que les carafes et la corbeille à pain.
Bizarrement, je me suis très vite habituée. Je n'étais ni angoissée ni apeurée et pourtant, je voyais cette expérience d’un mauvais oeil. Pour le coup, je m’y suis mis le doigt (hihi).
Comme on est un peu des jeunes qui n’avons peur de rien, on a pris le menu surprise.
Alors avec nos sens restants, nous avons essayé de deviner notre menu. On s'est finalement mis d'accord sur l'entrée: des carottes rapées, du soja avec du yaourt et comme plat principal: du poisson, du riz et de la ratatouille.
En fait, en entrée, nous avons eu un carpaccio de tomates et de poivrons avec une mousse d'avocat, et en plat principal du poisson avec du riz et des gros champignons chinois.
J'en conclus donc que cela ne sert à rien de faire des plats si compliqués puisque ça a le goût d'un truc qu'on peut faire chez soi.
Evidemment, y'a quelques inconvénients. On ne peut pas savoir si y'a un cheveux sur le poisson ou une mouche dans le verre mais on peut toujours faire la blague à la serveuse.
D'ailleurs, en ce qui concerne les blagues, mes compagnons s'y sont donnés à coeur joie. Et vas y que jte cache les couverts, et vas y que je lance des bouts de pain sur les tables d'à côté, et vas y que je place les chariots au milieu de la salle pour que les serveurs se cognent dedans..
Ils ont aussi voulu faire croire à Suzanna qu'ils étaient les sosies de Brad Pitt et Georges Clooney. Mais cela ne lui a fait ni chaud ni froid, étant donné qu'elle ne sait pas à quoi ils ressemblent..
Pauvre Suzanna, je crois qu'à la fin du repas, on lui sortait par les yeux.
Quand on est arrivé au dessert, je n'ai pas pu tout finir.. j'ai du avoir les yeux plus gros que le ventre. Au final, c’est une expérience à tenter une fois si on peut se faire inviter parce que cela coûte les yeux de la tête.