Pendant longtemps, j'ai cru être quelqu'un d'exceptionnel.
Toute mon enfance, ma mère m'a répété que j'aurais énormément de chance étant née coiffée.
Moi je trouvais ça classe d'être née avec une super coupe de cheveux mais j'ai très vite arrêté de m'en vanter auprès des autres quand j'ai su qu'en fait, c'était la poche des eaux qui était restée autour de ma tête.
De 7 à 10 ans, j'ai cru avoir des pouvoirs magiques comme les personnages de dessins animés. J'ai essayé de devenir invisible, ou de me transformer avec n'importe quel accessoire qui paraissait un tant soit peu magique.
J'ai cherché des fleurs aux sept couleurs, puis j'ai essayé de faire de la télékinésie comme Max et Cie..
Et lorsque les objets ne se déplaçaient pas, je me rassurais en me disant que c'était parce que je n'étais pas encore assez grande et que je n'avais pas découvert MON pouvoir magique.
A 12 ans, j'ai essayé d'être télékinésithérapeuthe et de masser sans les mains.
Puis vers l'âge de 14 ans, j'ai cru être plus réaliste en voulant devenir mannequin ou chanteuse. Ca a été très dur de comprendre que j'étais quelconque et que j'avais une voix de merde.
Finalement, j'ai cessé de vouloir être exceptionnelle et j'ai tout misé sur mes proches. Si j'étais quelconque, eux ne le seraient pas. Sans le savoir, je leur ai mis une pression d'enfer.
Aujourd'hui, je n'ai aucun ami acteur, aucune amie chanteuse et encore moins de copines qui font du porno. Ah si, ça j'ai.
J'ai arrêté de vouloir un destin extraordinaire, même si il m'arrive encore de fermer les yeux très fort pour pouvoir me télétransporter le matin direct au boulot.
De toute façon, j'aurais pas pu avoir une vie exceptionnelle, c'est trop chronophage.

Si vous n'envoyez pas mon url à 36 de vos contacts, tout ceux qui auront lu ce post auront une vie de merde et des boutons plein de pus sur le sexe.