J'ai testé pour vous la vie de marin.
Et j'ai découvert qu'il y a 3 grandes règles.
Etre marin, c'est tout d'abord vivre en fonction de la marée et de la météo. Si à 5h du mat', la marée décide de monter, bin tu te lèves la tête dans le cul et tu sors le bateau du port (hey ! Ca fait une contrepèterie !).
Etre marin, c'est aussi une maîtrise parfaite de sa vessie et de son sphincter.
Enfin, être marin, c'est ne plus prendre du "Mercalm" tous les matins, avec son bol de Nesquick.
J'ai pu apprendre tout un vocabulaire nouveau à bord de mon futur voilier (beau-papa, un cancer est si vite arrivé).
Pour me souvenir de tout ce vocabulaire car il fallait réagir vite sous les ordres du capitaine, j'ai du user d'astuces et me dessiner ma propre conception d'un voilier dans la tête :


Afin de mieux cerner le marin, je suis aussi allée à la capitainerie, dans la douche de ces messieurs. Ce marin que j'imaginais musclé, couvert de tatouages, se mouchant dans ses doigts sous la douche (sisi, les mecs le font) n'est qu'un batosexuel.
- "Dis, t'aurais pas une crème pour le visage, ma peau est toute desséchée par le sel et le soleil"
- "Tiens, regarde, j'ai acheté cette crème, elle est géniale, l'autre ne m'hydratait pas assez bien"
OK, pour la virilité, on repassera.

Certes, il y a aussi tout plein d'inconvénients :on a les cheveux gras, le nez rouge, on dort dans des draps humides, on se prend la bôme dans la gueule, on ne mange que du maquereau, on voit des dauphins...
Mais on peut aussi manger dans des super restos, dans des coins paumés.
J'ai pris pour vous la devanture :